KAi??DOUGOU

Richesse environnementale dans la rAi??gion aux trois cultures

KAi??dougou est lA?une des principales agglomAi??rations du SAi??nAi??gal Oriental et, probablement la zone la moins connue et la moins transitAi??e par les touristes qui visitent le pays. Aussi connue sous le nom de Pays Bassari, cette rAi??gion du SAi??nAi??gal est trA?s certainement un modA?le de tradition authentique ancestrale, et de la nature sauvage dA?Afrique la plus proche de lA?Europe, malgrAi?? le fait que les guides dA?information touristique se focalisent gAi??nAi??ralement sur dA?autres zones du pays. La rAi??gion de KAi??dougou est principalement habitAi??e par trois ethnies: les Peul, majoritaires et de religion musulmane, les BAi??dik qui sont les moins nombreux et de religion animiste ou chrAi??tienne, et les Bassari aussi de croyances animistes et qui occupent les localitAi??s les plus Ai??loignAi??es la rAi??gion. Cette pluralitAi?? et diversitAi?? culturelle, en plus du beau et attractif paysage omniprAi??sent sont en train de transformer la zone en un pA?le croissant dA?attraction touristique.

Les BAi??dik vivent de agriculture, telle que pratiquAi??e depuis des siA?cles, dans des conditions de vie complexes, dAi?? Ai?? leur isolement gAi??ographique et Ai?? la raretAi?? de lA?eau dans leurs villages. Depuis trA?s longtemps, cette ethnie BAi??dik mA?ne une lutte farouche face au cours du temps et Ai?? lA?interaction de lA?homme, pour sauvegarder leurs croyances et coutumes. Il est assez curieux de constater la rude Ai??preuve de survie Ai?? laquelle font face les communautAi??s de cette ethnie habitant les villages dA?Iwol, dA?Andiel et cytotec 200mg. dA?Ethiwar. Ils ont rAi??sistAi?? dans le passAi?? aux assauts des peuples islamisAi??s de la GuinAi??e, en se rAi??fugiant en haut des montagnes afin de rester isolAi??s. A leur installation, les BAi??dik travaillaient la nuit pour se cacher le jour dans les grottes, ce qui fait quA?il sont parvenus Ai?? garder intactes leurs traditions animistes jusquA?en plein XIXe siA?cle qui marque lA?arrivAi??e de la mission catholique. De ce fait, les deux religions: animisme et christianisme cohabitent de nos jours dans les villages de cette ethnie.

Los dientes de Dande - Dindefelo

De leur cA?tAi??, les Bassari avec des traits plus marquAi??s et une culture trA?s ancienne qui est restAi??e intacte jusquA?Ai?? nos jours, vivent non loin de la frontiA?re avec la GuinAi??e Conakry, dans les localitAi??s de SalAi??mata (oA? ils cohabitent avec les Peul) ou Ai?? Ethiolo, leur sanctuaire authentique. La diversitAi?? culturelle et des traditions que lA?on retrouve dans cette rAi??gion est uniqueai??i?? et le caractA?re jovial et amical de ses habitants constitue un attractif potentiel qui mAi??rite une immersion dans ce continent merveilleux et inconnu de beaucoup dA?europAi??en quA?est lA?Afrique. Les rituels et fA?tes Bassari cAi??lAi??brAi??s Ai?? lA?occasion des rAi??coltes entre novembre et fAi??vrier, et de lA?initiation des jeunes en mai, sont des Ai??vAi??nements spAi??cialement riches en couleurs.

LA?ethnie Peul est majoritaire Ai?? DindAi??fAi??lo et dans les villages limitrophes avec la GuinAi??e Conakry, une zone situAi??e Ai?? 30 km Ai?? peine de KAi??dougou et que certains considA?rent comme la plus belle du pays. Ici il y a une abondance hydraulique qui se remarque par les nombreux fleuves et ruisseaux qui traversent la rAi??gion. A 1 km Ai?? peine du village de DindAi??fAi??lo, se trouve une Ai??norme et magnifique cascade. Rien quA?en arrivant au village, on se rend compte de la sAi??mantique du nom de DindAi??fAi??lo qui signifie Ai??Ai??au pied de la montagneAi??Ai?? en Pulaar, dialecte des Peul. Le village est entourAi?? dA?une cordillA?re qui juste aprA?s lA?Ai??tAi?? qui coA?ncide avec la saison des pluies, brille dA?un vert Ai??clatant et magnifique. Dans cette zone, lA?Institut Jane Goodall Espagne a un projet en cours pour la conservation de lA?une des derniA?res familles de chimpanzAi??s vivant dans cette partie dA?Afrique. Sur proposition de cette entitAi?? de protection de lA?environnement et grA?ce Ai?? lA?appui de la CommunautAi?? Rurale de DindAi??fAi??lo, une superficie de 13.000 hectares a Ai??tAi?? dAi??clarAi??e RAi??serve Naturelle Communautaire.

Reserva Natural Comunitaria de Dindefelo

Face au manque de ressources et Ai?? la dAi??gradation de leur habitat naturel, les chimpanzAi??s vivant dans les environs ont aujourdA?hui plus de chances de survieai??i?? et les possibilitAi??s de pratiquer de lA?Ai??cotourisme durable et responsable se multiplient. La valeur de la biodiversitAi?? de la flore et de la faune quA?abritent les 13.000 hectares sur lesquels sA?Ai??tend la RAi??serve Naturelle Communautaire de DindAi??fAi??lo est incontestable. Le plan de gestion en cours a dAi??gagAi?? plusieurs orientations autour de la rAi??serve, parmi lesquelles, lA?Ai??cotourisme constitue la piA?ce maitresse de lA?engrenage qui, vu sa valeur et les possibilitAi??s quA?offre la rAi??gion, peut et doit A?tre le moteur du dAi??veloppement socioAi??conomique Ai?? long terme pour la population habitant dans lA?espace protAi??gAi??. LA?activitAi?? touristique est en train de gAi??nAi??rer petit Ai?? petit une source de revenus servant dA?alternative Ai?? lA?agriculture et Ai?? lA?Ai??levage pour les jeunes entrepreneurs de cette partie du SAi??nAi??gal, ce qui soulA?ve le dAi??bat sur la nAi??cessitAi?? dA?Ai??laborer une sorte de rAi??glementation ou coordination du tourisme qui ne cesse de croAi??tre.

Kedougou

Ce nA?est peut-A?tre pas la premiA?re fois quA?un flux croissant de visiteurs sA?adonne Ai?? de mauvaises pratiques qui se rAi??percutent sur lA?environnement et la culture, altAi??rant sAi??rieusement Ai??Ai??lA?ordre normal des choses Ai??. Heureusement que les acteurs touristiques de la rAi??gion ont Ai??laborAi?? et signAi?? dA?un commun accord un plan dA?action qui sA?Ai??tale sur une durAi??e de 5 ans pour le dAi??veloppement de maniA?re ordonnAi??e et consensuelle du tourisme dans cette partie dA?Afrique. Un accord sans doute qui marquera les directives de la responsabilitAi?? et de la durabilitAi?? touristique dans la rAi??gion. CA?est sur cette base quA?est en train de se dAi??velopper lA?activitAi?? touristique et pour lA?instant, tout le nAi??goce quA?elle gAi??nA?re est entre les mains de la population locale. La beautAi?? environnementale et la richesse biologique et du paysage, en plus de la diversitAi?? culturelle et des traditions ancestrales que lA?on trouve dans cette partie du SAi??nAi??gal sont en effet des raisons plus que suffisantes pour que lA?Ai??cotourisme se positionne comme activitAi?? phare de la rAi??gion.