LA CASAMANCE

Contrastes, diversitAi??s sociale et culturelle, lieux magiquesai??i?? la Casamance renferme tout

La Casamance est la rAi??gion situAi??e au sud-ouest du pays entre la Gambie et la GuinAi??e Bissau. Il suffit juste de fouler cette terre pour se rendre compte quA?on vient de dAi??couvrir un milieu qui nA?a rien Ai?? avoir avec le reste du SAi??nAi??gal. Pour comprendre la rAi??alitAi?? de la Casamance, il faudrait certes sA?entretenir avec la population locale, mais avec un peu dA?effort, on se rend compte des diffAi??rences gAi??ographiques, culturelles, sociales par rapport au nord, et mA?me comprendre le mode de vie de la population. Ici la vie tourne essentiellement autour du fleuve Casamance qui, avec ses innombrables bras (appelAi??s bolons) dA?eau dense, bordAi??s de palAi??tuviers, est la principale source vivriA?re de la population de cette rAi??gion. Le climat plus clAi??ment quA?ailleurs, la proximitAi?? de la mer et lA?abondance en eau, ont permis dA?obtenir une variAi??tAi?? alimentaire beaucoup plus richeai??i?? ils ont Ai??galement Ai??tAi?? la base du potentiel touristique de lA?une des toutes premiA?res destinations de lA?Afrique occidentale Ai?? avoir attirAi?? des visiteurs.

Les Diola, ethnie majoritaire ont des traits raffinAi??s, (sont) Ai??lancAi??s/trapus et trA?s diffAi??rents du reste des sAi??nAi??galais, avec sans doute quelques traits de ressemblance avec les Bassari du sud oriental (et les SAi??rA?re du Sine-Saloum). Bien quA?il y ait des musulmans parmi les Diola, leurs traditions animistes et chrAi??tiennes font penser aux BAi??dik et aux Bassari, trA?s minoritaires face au 90% environ de la population nationale, de traditions musulmanes.La Casamance a connu dans les annAi??es 80 une insurrection autour du Mouvement des Forces DAi??mocratiques de la Casamance (MFDC) qui prA?ne la sAi??paration de cette rAi??gion du reste du SAi??nAi??gal. Pour certains, les revendications restent toujours dA?actualitAi?? et le conflit, loin dA?A?tre rAi??solu. Pour la majoritAi??, cette rAi??bellion nA?est quA?un vieux souvenir, mA?me sA?ils reconnaissent ouvertement leurs diffAi??rences avec leurs voisins du nord, en plus de ne pas sympathiser avec lA?Administration Centrale. Cela fait que le mouvement peine Ai?? jouir dA?une grande popularitAi?? car la majoritAi?? de la population de la Casamance dAi??sapprouve la violence, mA?me si elle affirme ne pas se sentir sAi??nAi??galaise Ai?? 100%… une rAi??alitAi?? que le visiteur peut comprendre aisAi??ment et parfaitement au bout de quelques jours en terre casamanAi??aise.

La Casamance - Senegal

Ai??Le problA?me de la Casamance comme la plupart des conflits en Afrique est nAi?? de la colonisation europAi??enne. Ces rAi??alitAi??s ne sA?expliquent quA?Ai?? partir du dAi??coupage de lA?Afrique partagAi??e comme un gA?teau, avec des frontiA?res tracAi??es Ai?? la rA?gle. Comment aurait-on tracAi?? les frontiA?res des Etats si lA?histoire avait suivi son cours normal, au moment oA? au SAi??nAi??gal par exemple, cohabite plus dai??i??une dizaine dA?ethnies diffAi??rentes parmi lesquelles les Peul que lA?on retrouve dans 5 autres pays de la sous-rAi??gion? Nous lA?ignorons, mais le plus idAi??al serait que la majoritAi?? des Peul se constituent en un seul pays ou que les Diola, trA?s diffAi??rents du reste des sAi??nAi??galais en plus de lA?isolement naturel de leur terroir en fassent autant. Parler de traits de ressemblance entre un casamanAi??ais (habitant dela Casamance) et un sAi??nAi??galais de Dakar ou du nord, cA?est comme qui dirait, tenter de faire un rapprochement entre un portugais et un allemand. Ce qui est extraordinaire dans cette histoire, cA?est quA?ils parviennent Ai?? cohabiter en parfaite harmonie dans les mA?mes frontiA?res, mais la rAi??flexion va au-delAi??.

A la diffAi??rence de caractA?res sA?ajoute un autre facteur clAi?? qui a influAi?? sur le dAi??roulement des Ai??vAi??nements: lA?isolement. La Casamance est limitAi??e au nord par la Gambie, un pays anglophone victime des disputes coloniales et qui se trouve au milieu du SAi??nAi??gal, et au Sud par le sex tablets in pakistan. GuinAi??e Bissau, une colonie portugaise. Qui plus est, il y a une thAi??orie qui circule dans la rAi??gion et qui fait Ai??tat dA?un complot de la part de la capitale qui refuse de restituer Ai?? la Casamance quA?elle voit pourtant comme Ai??tant le grenier du pays, les bAi??nAi??fices de lA?exploitation de ses ressources. Les connexions ne sont pas bonnes puisquA?il y a quA?un seul bateau qui relie Dakar Ai?? Ziguinchor, la capitale de la Casamance. Parla route il faut traverser la Gambie avec ses nombreux contrA?les douaniers, en plus du long temps dA?attente Ai?? la traversAi??e du fleuve Gambie, ce qui dAi??courage nombre dA?entrepreneurs qui ne supportent pas les dAi??penses en extra en logistique. Par consAi??quent, il y a une faible prAi??sence dA?entreprises, lA?argent ne circule pas et le tourisme se prAi??sente alors comme lA?une des rares alternatives pour une amAi??lioration Ai??conomique.

La Casamance

Les fermetures rAi??pAi??tAi??es de la part de lA?Administration sAi??nAi??galaise de lA?aAi??roport de Cap Skirring, principal pA?le touristique de la rAi??gion incitent Ai?? une rAi??flexion beaucoup plus poussAi??e sur la vAi??racitAi?? dA?un tel complot. Avant la Casamance se distinguait par son potentiel Ai??norme dA?attraction de touristes, mais le nombre de visiteurs a chutAi?? drastiquement depuis lA?Ai??clatement du conflit. De 43340 arrivAi??es en 1991 on est passAi?? Ai?? 26941 en 2005. AujourdA?hui les choses reviennent petit Ai?? petit Ai?? la normale, mais la prAi??sence de lA?armAi??e dans certaines zones est assez intimidante, en plus de quelques groupes isolAi??s qui se font passAi??s pour des rebelles et qui crAi??ent un certain climat dA?incertitude pas du tout favorable. MalgrAi?? cela, la beautAi?? de cette rAi??gion mAi??rite bien le voyage et le contraste que lA?on ressent par rapport aux autres rAi??gions du pays, constitue une expAi??rience unique Ai?? ne manquer sous aucun prAi??texte.

Casamance

Si le SAi??nAi??gal est le Ai??Ai??Pays de la TAi??rangaAi??Ai?? (hospitalitAi??),la Casamance est sans doute la cerise sur le gA?teau de lA?hospitalitAi??, avec un traitement courtois, aimable et jovial rAi??servAi?? au visiteur et qui sA?hAi??rite de pA?res en fils. A titre dA?exemple, un proverbe local dit que Ai??Ai??chez le Diola lA?Ai??tranger est roiAi??Ai?? et une fois sur cette terre lA?on se rend compte quA?avec le minimum, on reAi??oit beaucoup de ses habitants. Si la Casamance a un mAi??rite, cA?est bien le fait quA?elle ne laisse personne indiffAi??rent avec sa diversitAi?? culturelle et sociale enviable, sa population, sa culture, ses coutumes, ses villages, ses Ai??les, son climat, sa vAi??gAi??tationai??i?? Il y a tellement de choses Ai?? voir et Ai?? faire que lA?on finit par ne pas savoir par oA? commencer. Sa capitale Ziguinchor, le roi dA?Oussouye, (les cases Ai?? impluvium du Moff Avvi), une balade en pirogue jusquA?Ai?? lA?Ai??le de Carabaneai??i?? Un conseil? Si vous voulez vous sentir dans un paradis terrestre, visiter Cachouane. Selon les pAi??riodes de lA?annAi??e vous pouvez voir le processus de rAi??colte de vin de palme, aider Ai?? semer ou Ai?? rAi??colter le riz… Au bord du majestueux Atlantique, entre la frontiA?re Bissau GuinAi??enne et lA?embouchure du fleuve Casamance, niche au milieu dA?une forA?t de fromagers, le village de DiembAi??ring Ai?? la culture et au dialecte unique, que lA?on peut rallier Ai??galement aprA?s 7 kmde marche sur une piste sablonneuse en partance de Cachouane. Une tentation qui mAi??rite bien lA?effort de la marche.